L’appli rose : sensualité et érotisme à fleur de tympan

Posté par sur 5 sept 2018 dans Carrousel, Les critiques de Chaki | 1 commentaire

L’appli rose : sensualité et érotisme à fleur de tympan

 

L’appli rose :

Sensualité et érotisme à fleur de tympan

La lecture étant un exercice parfois périlleux ces temps ci, je me suis mise aux livres audio. J’ai passé mon été à écouter.  Grâce à audible.fr, je vous avais déjà présenté chambre 206 ici : un petit bijou dont vous pouvez maintenant profiter dans sa version longue (environ 30 minutes) : attention, c’est chaud, troublant et très, très addictif.

Forcément, quand j’ai découvert que Libido, la collection de titres érotiques d’Audible, comptait un nouvel opus, concocté par la même auteure, Olympe de G., je me suis jetée dessus. Et j’ai découvert L’appli Rose.

Présentation : L’appli Rose, c’est le téléphone rose, en plus réel, en plus sexy, en beaucoup plus ouvert d’esprit. En plus intime, aussi. Photos interdites, zéro message écrit : l’appli Rose est une appli de rencontre en ligne pas comme les autres. Celles et ceux qui ont envie de faire l’amour au téléphone enregistrent une annonce vocale. Hésitantes ou séductrices, les voix en disent long. Les oreilles se tendent. Les sexes, aussi. Quand ça matche, le téléphone sonne et met en relation deux inconnus qui se sont plu. Écoutez-les. Dix épisodes. Dix moments de plaisir tout, sauf solitaires. Dix conversations crues, émouvantes, sur le sexe, la vie, l’amour, les gens.

Ça vous intrigue ?

L’avis de Miss Kat (Chaki dort encore) : Longtemps, le téléphone rose m’a rendue perplexe, jusque dans son concept : comment pouvait-on faire l’amour au téléphone ? L’acte en lui même, ce sont des peaux qui se touchent, des frissons, des frottements, de la sueur, des fluides… Bien sûr, on se murmure, on chuchote, on se parle, on rit, s’exclame, on crie… Mais est-ce suffisant quand on ne croise aucun regard en face ? Peut-on se laisser porter par une voix et vibrer à l’unisson sans voir, toucher, sentir ?

L’expérience m’a prouvé que oui, oh oui, on peut. Et bien plus encore. J’ai découvert que la solitude toute relative d’une chambre et d’un téléphone ouvrait les portes d’un imaginaire partagé. Elle donne la possibilité d’être avec l’autre en écoutant ses envies les plus intimes.  A un inconnu on peut tout raconter sans entrave. On se parle à soi. Ses réponses nous guident, elles peuvent nous amener plus loin que là où nous serions allés seuls. Le téléphone offre aussi une échappatoire unique : un clic et c’est fini. L’autre disparaît. Ni sourire poli, ni cigarette… Pas de câlin non plus, mais des images pleins la tête. Rien de figé, elles sont ré-assemblables à l’infini, comme un rêve. Le téléphone rose, c’est une fabrique à fantasmes interactive. Dans l’appli Rose, les protagonistes nous livrent à la fois leurs mots pour s’exciter, se faire bander, mouiller, trembler, mais aussi leurs troubles, les loupés, les langues qui fourchent parfois, les sons qui fusent… Ça sonne juste et vrai.

Un pur moment de plaisir.

Pour télécharger l’appli Rose, rendez-vous sur audible.fr

Bonne écoute !

1 commentaire

  1. Hmmmm: les jeux de voix… Une des choses à quoi je suis extrêmement sensible.