Parties Communes d’Anne Vassivière aux éditions La Musardine, collection .G

Posté par sur 2 juil 2017 dans Les critiques de Chaki | 0 commentaire

Parties Communes d’Anne Vassivière aux éditions La Musardine, collection .G

031231-352x500On ne va pas se mentir, en ce moment Chaki a du mal à bouger. C’est la chaleur, ou du moins, c’est ce qu’il me dit. Je fais semblant de le croire, pour qu’il continue à lire. Et il a lu les deux premiers opus de la collection .G, June de Valérie Bégaudeau et Parties Communes d’Anne Vassivière. Facebook me souffle qu’aujourd’hui, c’est son anniversaire. J’ai donc demandé à Chaki de vous parler de son livre.

PrésentationÀ la façon d’un Georges Perec dans La Vie, mode d’emploi, Anne ­Vassivière bâtit un texte uniquement basé sur les pensées intimes et sexuelles des prota­­gonistes, en adoptant un style différent pour chacun. Sa plume ­auda­cieuse convoque des mots forts et obscènes, aussi bien que poétiques ou ironiques. C’est en sa qualité de femme que l’auteur écrit : comme elle aime à le ­souligner, elle ne s’adresse pas tant à la raison des lectrices qu’à leur ventre. Car ce ventre et les sensations qui s’y logent relient Anne ­Vassivière à toutes les femmes, celles qui assument leur sexualité, celles qui s’ennuient au lit, celles qui jouissent à outrance, celles qui vivent joyeusement l’ordinaire, celles qui désirent avec ferveur…

L’avis de Chaki : N’avez-vous  jamais rêvé de connaître la vie intime de vos voisins ? Non ? Même pas imaginé dans un moment d’égarement, les nuits torrides que vous feriez vivre à la coincée du cinquième si elle daignait vous adresser un regard ? Si ?   Alors, plongez-vous dans Parties Communes. Ce livre est le trou de serrure par lequel vous n’avez jamais osé regarder. L’histoire est diablement bien construite, les scènes de sexe sont excitantes et souvent irrésistibles.

Mais ce livre va bien au-delà du récit des turpitudes sexuelles des occupants d’un immeuble. Ce récit a plusieurs voix est profondément humain. Vous y reconnaîtrez sans doute un ou plusieurs voisins, mais vous risquez aussi de vous prendre au jeu troublant du « et moi, qui suis-je ? »

Un grand bravo à l’auteure qui a su donner une âme à chaque protagoniste et lui trouver sa place dans son grand orchestre. Anne Vassiviere est une plume que j’ai pris un grand plaisir à découvrir et que je vais suivre.

Pour vous le procurez, filez à la Musardine (il est en promo !)

Laisser un commentaire