Mon Gainsbourg à moi au théâtre Trévise

Posté par sur 29 jan 2017 dans Carrousel, Les critiques de Chaki | 2 commentaires

Mon Gainsbourg à moi au théâtre Trévise

Mon Gainsbourg à moi au théâtre Trévise

 

Mercredi dernier, j’ai eu la chance d’assister au théâtre Trévise à la première du spectacle Mon Gainsbourg à moi, par  Mademoiselle A et son acolyte Matthieu Lucas. Je remercie chaleureusement Emmanuelle pour son invitation.

J’espère que Chaki et moi aurons le plaisir d’interviewer Mademoiselle A, mais ce soir, j’aimerais vous faire part de la discussion que j’ai eue avec mon reporter félin au sujet de la pièce :

 Wahou, mon matou, c’était fantastique !
 Affirmatif ? Négatif ? No comment.
 Ouh… Tu cites Gainsbourg, maintenant ? Bravo !
 Non, je boude. Mais oui, j’aime Gainsbourg. Donc c’était bien ?
— Mieux que ça. Tu l’aurais vue mon chat : Mademoiselle A brûle les planches ! Elle a une énergie de folie et surtout un vrai talent de comédienne et de chanteuse. Par le biais d’ une  mise en scène audacieuse et tout en finesse, Mademoiselle A évoque son cheminement amoureux qui la portera vers le BDSM. Le tout rythmé par les reprises des chansons de Gainsbourg auxquelles elle a su imprimer son style sans les dénaturer.  Tiens, j’ai retrouvé le teaser, pour te donner envie :

— Je crois que je suis amoureux…
 Encore ? Je vais finir par croire qu’il suffit d’une jolie paire de cuissardes qui passe pour que tu m’oublies, mon chat…
 Jalouse !  Je comprends mieux  purquoi on l’appelle la « bombe A » ! Pourquoi ne m’as-tu pas emmené ?
 Enfin Chaki,  il n’y a pas de chat au théâtre Trévise, voyons !
 C’est un tort. Mais dis-moi : on parle libertinage et BDSM dans une grande salle parisienne ?
 Oui et d’une très jolie manière : Mais surtout, les mots de Mademoiselle A sonnent juste.
 Tu veux dire qu’elle s’inspire de sa propre histoire ?
 Je ne veux pas déflorer l’intrigue. Mais je peux quand même dévoiler ceci : plonger dans le monde sensuel de Mademoiselle A ne laisse personne indifférent. Si elle est d’accord, j’aimerais bien que tu  grimpes sur ses genoux pour lui poser des questions.
— Je suis toujours prêt à monter sur les genoux d’une jolie femme. Mais tu voudrais lui demander quoi, à Mademoiselle A ?
— Je voudrais d’abord qu’elle me parle de sa passion pour la scène : comment elle a débuté ?  Depuis quand chante-t-elle avec Matthieu Lucas ? Comment se sont-ils rencontrés ?
 Je note.. Ensuite ?
— Dans la pièce, elle évoque le regard des autres sur sa relation de soumission et comment elle parvient à s’en émanciper. J’aimerais savoir s’il y a eu un déclic, un évènement fondateur dans son parcours libertin.
— Et toi Miss Kat, qu’as-tu pensé du spectacle ?
— Il m’a beaucoup plu. J’ai été emportée par l’énergie de la chanteuse, j’ai ri sur certains passages, souri presque tout le temps et versé une larme, mais je ne te dirai pas quand.
—  Il t’a troublée ?
— On peut le dire, oui… Mais ça, ce sera peut-être l’objet d’une autre discussion entre Mademoiselle A et Miss Kat.
 Et sinon, tu conseilles d’aller voir Mon Gainsbourg à moi ?
 Oh oui. Plutôt deux fois qu’une.

mlle-a-caroussel

2 Commentaires

  1. Cela fait déjà quelques temps que je suis Mademoiselle A. et son spectacle « Mon Gainsbourg et moi »
    Dès qu’elle passera par chez moi, j’irai l’applaudir !

  2. Top article… Merci.
    Mademoiselle A

Laisser un commentaire