Les lectures Ose Bonbon

Posté par sur 10 juil 2017 dans Les humeurs de la Miss | 0 commentaire

Les lectures Ose Bonbon

Mercredi 5 juillet, a eu lieu la première édition des lectures Ose Bonbon. Voici la présentation de cette intrigante soirée :

« Frivole, imagée, intrigante, cachotière, émouvante, intimiste, drôle, passionnée… venez découvrir les mille-et-une facettes et facéties de la lecture érotique à haute voix. Venez écoutez … ou venez lire même, si vous l’osez ! »

lecture-miss-kat-juillet2017

En plein cœur de Paris, au bar le 153, où se tiennent déjà Les écrits Polissons de Flore, Chloé et JY d’Ange nous ont permis de lire et d’écouter de la littérature érotique. Mieux : sous forme de jeux, ils ont su rendre ce moment irrésistible. Des quizz sexy, des lectures à voix hautes, mêlant Apollinaire, le roman photo et les textes des auteurs présents, sans oublier les blagues cul-rambar, le tout récompenser en M&M’s.

J’ai particulièrement aimé la boite à jouir. Le principe : « Inscrivez sur un bout de papier ce que vous pourriez dire, avant, pendant ou après l’amour. Les mots seront tirés au sort et lus durant la soirée. « (Le mien : « On n’est que tous les deux ? » Je vous laisse deviner à quel moment je le dis…). Enfin, bravo aux 4 comédiennes invitées pour leurs interprétations. Les extraits du texte d’Aurore Baie Ma libido et moi  m’ont fait frissonner.Enfin, je garderai longtemps en tête le « J’aime » de la talentueuse Lise Félini, marraine de la soirée, et ce moment magique où elle fait participer le public. Si vous voulez l’écoutez, je vous renvoie sur le site du projet Litt Orale

J’ai eu plaisir, durant une trop courte soirée, de revoir des amis (les citer, c’est en oublier. Pardon à ceux que je n’aurais pas mentionnés : Clarissa Rivière, Eve de Candaulie, dont les mots n’ont d’égal que son charme, Jérôme le pâtissier, qui mieux que quiconque a su me parler : il m’a promis un gâteau, P_apanoel dont je n’oublierai pas le rôle, Sacha et son djembé, JP des Méta, parce qu’il a aimé mes chaussures, même si j’ai regretté l’absence de Martine, Françoise Colliot, à qui j’ai enfin pu dire que j’adorais la lire…

 « Et toi, Miss Kat, as-tu osé ? »

Par timidité, je n’ai pas lu autant que je le souhaitais. Sur Facebook, le lendemain, JY d’Ange a même trouvé ça « so cute ». J’en rougis encore, mais lui dédie un immense merci:  grâce à lui, j’ai ressorti un texte qui m’est cher: Nina, une fille bien, paru en 2014 chez Paulette dans un collectif aujourd’hui retiré de la commercialisation. Je le partagerai avec vous dans  un prochain article.

Vous voulez assister aux prochaines Lectures Ose Bonbon ? Abonnez-vous à la page Facebook des Polissonneries pour connaitre l’agenda.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire