Au lit citoyens ! le manifeste contre la société de la mal-baise de Julia Palombe

Posté par sur 3 fév 2017 dans Carrousel, Les humeurs de la Miss | 0 commentaire

Au lit citoyens ! le manifeste contre la société de la mal-baise de Julia Palombe

Au lit citoyens ! le manifeste contre la société de la mal-baise de Julia Palombe

Petit mea culpa avant de commencer : J’avais contacté Julia au moment de la sombre affaire « Babylone 2.0 ». Pour ne rien vous cacher, j’ai un peu peur qu’elle m’en veuille car elle s’est prêtée au jeu des questions avec rapidité et bienveillance et j’ai mis du temps à publier cet article. En effet, suite à quelques soucis de santé, j’ai pris pas mal de retard dans mes interviews. Pardon Julia.

L’actualité politique est déprimante. Chez les candidats, tout n’est que magouilles et  intérêts personnels. J’ai cherché dans la longue liste de prétendants à la plus haute fonction de l’état, celui ou celle qui proposera une autre approche, faite de bon sens, d’érotisme et d’humour. Comment cela, l’érotisme n’a rien à voir avec la politique ? Camarade, si tel est ton avis, quitte ce blog ! J’aimerais donc vous parler de Julia Palombe et de son programme pour l’élection présidentielle.Hier soir au Taken (oui, oui, le Taken), Julia annonçait officiellement sa candidature. Quel meilleur moment pour vous présenter son programme électoral et donc son livre : Au lit Citoyens, le manifeste contre la société de la mal-baise ?

Quel rapport avec la politique, me demandes-tu camarade ? (tu es encore là ?) Mais tout ! Absolument tout.

Après avoir lu ses dix commandements du plaisir nourri, vous comprendrez qu’il y a plus d’un candidat qui n’ont pas un projet aussi étayé (non, non, je ne pense pas à un homme politique qu’elle aurait rencontré l’an dernier au salon du livre. Quoique…) Je reprends ici les premiers mots de la quatrième de couverture, qui résume le projet de Julia pour la France :

« Réconcilier le plaisir et la société est une urgence. »

julia-palombe-election

 Comme tout bon candidat Julia Palombe a su s’entourer des meilleure pour son futur gouvernement: Flore Cherry, Nathalie Giraud, l’Aristochatte… Je vous d’ailleurs à cliquer sur ce lien pour lire le programme qu’elle appliquera en tant  Secrétaire d’état aux Langues Vivantes si Julia est élue : un délice !

Les réponses de Julia sur l’affaire Babylone 2.0 sont en lien directs avec son livre. C’est pourquoi je vous les livre ci-dessous.

Tout d’abord un petit rappel des faits, car en temps internet, cette histoire est déjà vieille de 2 ou 3 décennies : il s’agissait d’une page Facebook sur la laquelle des hommes postaient des photos volées de leurs copines, de leurs sex friends, ou de leurs coups d’un soir et qui s’amusaient ensuite à les juger, le tout en des termes que le nouveau président américain n’aurait pas reniés. Aujourd’hui, la page est fermée, mais je ne doute pas qu’elle soit déjà rouverte sous un autre nom.

Miss Kat : Qu’est ce qui selon toi a pu déclencher la création d’un tel groupe ? (Frustration sexuelle ? Sentiment d’impunité ?)

Julia Palombe : Désert affectif ! Ce qui se passe dans le monde virtuel sur les réseaux comme dans ce groupe, c’est malheureusement le reflet de ce qui se passe dans la réalité. Les échanges observés sur ce groupe sont hyper trash ; et les échanges vécus dans la vraie vie le sont aussi. C’est un fait. Ce n’est pas tant ce qui a déclenché la création d’un tel groupe qui me préoccupe, mais ce qui a déclenché l’évolution de notre société vers une telle jungle aseptisée d’une violence extrême ! La réponse au fond est toujours la même : EDUCATION ! On peut tourner autour du pot, accuser l’ubérisation du porno, les magazines féminins, la société de consommation qui a transformé le sexe en objet… Tous ces aspects participent à créer un espace sociétal malsain et dangereux pour notre humanité, mais ils ne sont pas à la base du problème. La base c’est l’éducation. Il nous faut éduquer nos enfants, et c’est une urgence absolue.

MK : Quelles seraient tes 5 recommandations pour ces Messieurs ?

JP : Les voici :
1-Je les inviterai à revoir sérieusement leur rapport à leur propre corps et à celui de l’autre (la femme en l’occurrence) : je peux leur organiser une séance de ciné et aller voir tous ensemble le film « Ceci est mon corps » de Jérôme Soubeyrand.
2-Je leur dirai qu’ouvrir un espace de discussion entre hommes sur leurs histoires amoureuses c’est une bonne idée, si c’est fait avec respect et bienveillance. Pour cela je peux leur organiser un atelier récréatif et instructif avec Flore Cherry et Nathalie Giraud, elles se feront un plaisir de les orienter…
3-Je leur ferai remarquer que tout est possible dans une relation d’amour et de sexe à partir du moment où le désir est PARTAGÉ. S’il ne l’est pas c’est du viol. Je leur ferai lire la bible en la matière, mon manifeste : Au lit Citoyens ! Je peux faire une commande groupée et je me fendrai même d’une séance de dédicace personnalisée s’ils se montrent coopératifs…
4-Je leur imposerai le respect en demandant au gouvernement de prendre des sanctions à leur encontre dans le cas où de similaires actions étaient à nouveau menées sur les réseaux. Que la loi nous protège !
5-Et pour conclure, au lieu de se masturber sur des photos volées, je leur conseillerai bien de transformer leur énergie sexuelle en créativité artistique : qu’ils écrivent, peignent, chantent, dansent !
Le monde a besoin d’Art autant que de Sexe !

MK : Franchement, je ne pouvais rêver meilleure conclusion ! Merci Julia !

Pour vous procurer Au lit Citoyens, en version papier ou numérique, c’est par ici 

julia-teken

Laisser un commentaire