Ne dis pas que tu aimes ça, de Céline Tran, éditions Fayard

Posté par sur 11 déc 2018 dans Les humeurs de la Miss | 1 commentaire

Retour sur la 3ème édition du salon de la littérature érotique

Chaki est frileux. Il n’aime pas l’hiver, donc, il laisse sortir sa Maîtresse.  Le 24 novembre dernier se tenait la 3ème édition du Salon de la littérature érotique, organisé par la pétillante Flore Cherry et son équipe. Je suis arrivée très tard, mais j’ai croisé avec plaisir quelques têtes connues : Julie Anne de Sée, Julia Palombe… J’ai pointé mon nez sur le stand de la Musardine, mais je n’ai pas osé saluer Anne Vassivère dont j’ai pourtant beaucoup aimé le livre, Parties Communes. Et enfin, j’ai eu la chance de faire une très jolie rencontre : Céline Tran était là pour dédicacer son livre Ne dis pas que tu aimes ça.

Salon litt éro

Guenièvre Suryous très attentive… Crédit Photo: Mister Zen

 

Je ne l’avais pas encore lu, mais j’en avais entendu beaucoup de bien. Pourtant, je ne savais pas trop à quoi m’attendre : était-ce une apologie du monde du X ? J’avoue, je me suis d’abord dit que cela changeait des livres relatant les horreurs du porno amateur. Si ces récits sont nécessaires car ils décrivent des abus et donnent à voir une réalité longtemps laissée de côté, un regard positif sur ce monde de fantasmes, ça fait du bien !

 

Celine Tran

Une photo avec Céline Tran… Wahou ! Crédit Photo: Mister Zen

 

Mais le livre de Céline Tran va bien au delà: il s’agit du récit de son parcours de vie. Du pourquoi elle a décidé de faire du X son métier, jusqu’au moment où elle a décidé de faire autre chose. La grande force de son histoire, c’est de ne jamais se renier: Céline a aimé ce métier et l’a fait avec comme tout ce qu’elle entreprend : de son mieux et avec passion. J’aime son approche guerrière et simple autant que son émerveillement ravi devant chaque loufoquerie d’un univers, celui du porno des années 90, qui au regard du porno d’aujourd’hui, ferait presque rêver.

Merci à Céline pour cette bouffée d’authenticité et de bienveillance. Sans aucun prosélytisme, elle donne un autre point de vue sur un milieu sur lequel beaucoup ont donné leur avis sans y avoir jamais mis les pieds.

Pour vous procurer le livre de Céline, je ne saurais vous conseiller meilleure librairie que la Musardine. Mais vous pouvez le trouver un peu partout.

Pour suivre l’actualité de Céline Tran, rendez-vous sur son blog : http://www.maviedeninja.com

 

1 commentaire

  1. Salut Miss… MERCI de ce témoignage… J’ai lu le livre de Céline depuis sa sortie en librairie… C’est un véritable témoignage de vie… J’ai toujours admiré cette artiste dont je revois avec plaisir les films de ses débuts… avant qu’elle ne devienne la STAR que l’on connait… Bravo à elle … à ce qu’elle a été, à ce qu’elle entreprend désormais sans se renier…GG. le Matou.